Un assassin.
Son site Internet.
Ses disciples.

La société les a transformés en tueurs.

Vous les croisez chaque jour, dans la rue, dans les transports en commun, sur votre palier.

En fait, vous êtes peut-être l’un d’eux !

« Très sympathique de découvrir un roman policier d’un genre qui sort de l’ordinaire, écrit un peu à la manière d’une promenade parisienne avec de nombreux clins d’œil historiques. Je suis même, pour tout dire, aller voir sur Google les « images » de certains quartiers dont je ne connais pas tous les recoins. Au milieu de cette balade, un premier meurtre, celui de Yassine, dans un centre sportif, un second sur les rails du métro parisien. Un enchaînement sans temps mort !

Un bon polar où on plonge dès les premières pages avec cet enquêteur un peu particulier qui ne se souvient pas de son passé contrairement aux autres. J’ai adoré cette idée !

Et quand on plonge dans l’enquête même où un tueur en série utilise Internet pour faire la pub de ses crimes. C’est génial. Pourquoi souvenirs des Tuileries ? Parce qu’il s’y passe quelque chose que je ne vais pas vous dire mais …

( je suis même allée voir ce qui était fictif ou réalité comme le quartier général de la 3CV …. à vous de faire comme moi !)

J’ai franchement apprécié la plume de l’auteur au travers des « expressions françaises » avec ses explications humoristiques. ( ex: être sur son 31 … etc) », janvier 2021.

 

« Ayant apprécié les précédents ouvrages de cet auteur, je me suis lancée dans la lecture de ce livre, assez confiante. Je n’ai pas été déçue. L’histoire commence par un mystère : le personnage principal lui-même. Les autres connaissent tout de son passé, lui non et nous découvrons ce passé en même temps que lui. Ensuite il y a l’enquête policière elle-même. Un tueur en série qui se sert d’Internet pour faire la promotion de ses crimes. Il punit des péchés, pas ceux qu’on connaît, mais ce qu’il considère comme des vices de notre société. Tout ça englobé dans une intrigue plus vaste. Sans vouloir trop en révéler, il y a le mystère qui se cache sous le jardin des Tuileries. Est-ce que cet endroit, sous terre, existe vraiment ? L’auteur a fait naître le doute.

 

Un roman écrit à la première personne, qui permet d’entrer dans l’histoire sans problème. Un livre qui plaira sans nul doute à ceux qui aiment les Dan Brown et les enquêtes policières… » Céline, juin 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *