Vouloir ce que l’on a

 

Nous sommes rarement satisfaits de ce que nous avons. Ce qui n’est pas mauvais en soi, bien au contraire. La volonté s’exerce en permanence, nous voulons sans cesse. Ce qui implique de ne jamais être totalement satisfait de ce que l’on a. Dans le cas contraire, il n’y aurait plus rien à vouloir et le seul objectif de l’existence serait de conserver le statu quo. C’est parfois ce qui arrive, nous aimerions que certaines situations durent éternellement. Seulement, une autre caractéristique de l’existence est le changement permanent. Chaque seconde qui passe crée un nouveau présent et par conséquent un passé, mais aussi un avenir. Il est ainsi impossible de rester figé, il faut sans cesse avancer et pour cela, il faut vouloir toujours quelque chose de différent.

De différent, pas forcément quelque chose de plus. Notre existence se transforme à chaque instant, mais cela n’implique pas d’être continuellement insatisfait de ce que l’on a et de vouloir quelque chose de totalement autre. Car il existe bon nombre d’éléments qui ne changent pas radicalement au fil du temps. L’endroit où vous habitez, le travail que vous avez, votre partenaire… ces éléments ne varient pas drastiquement sur le long terme, ils évoluent ! On ne parle alors pas de changement, mais d’adaptation. Dans votre maison ou appartement, il y a des éléments à réparer ou à améliorer. Pour votre travail, il est légèrement différent chaque jour et vous pouvez vouloir avancer dans la hiérarchie. Pour ce qui est de votre partenaire, c’est encore plus évident, puisqu’il faut sans cesse s’adapter à l’humeur et au caractère de l’autre. Mais ce sont tout de même des éléments qui restent stables et heureusement qu’il subsiste quelques piliers dans chaque existence, qui semblent intangibles. En apparence seulement, il peut toujours arriver un accident ou un incident qui change tout.

Il faut commencer par être satisfait de ce que l’on a. Pas pour toujours. On peut vouloir acheter un logement plus grand, trouver un travail qui correspond mieux à notre évolution ou changer de partenaire si la situation n’est plus tenable. Mais soyez d’abord satisfait de ce que vous avez. Parce que tout ce que vous avez, oui absolument tout, vous l’avez voulu et vous l’avez obtenu. Observez une nouvelle fois votre passé, de façon impartiale, même si l’exercice est difficile. Prenez chaque élément de votre présent et demandez-vous ce qui vous a conduit à avoir : ce logement, ce travail, ce partenaire, ces amis, cette voiture, ce smartphone, cet ordinateur ou même ce corps… Si vous regardez bien votre passé, en toute honnêteté, vous découvrirez que votre situation présente, vous l’avez voulue à un moment donné. La volonté dirige tout et il existe ainsi un point du temps où vous avez souhaité tout ce que vous avez.

Il faut être satisfait de ce que l’on a, simplement parce qu’on l’a voulu et que le fait que nous l’ayons obtenu est une preuve que notre volonté est capable de tout. Vous rêviez d’une maison, vous l’avez. Vous rêviez de travailler dans tel domaine, vous avez réussi. Vous vouliez tel smartphone, vous l’avez acheté. Il faut prendre conscience que, dans la grande majorité des cas, la situation dans laquelle on se trouve, nous l’avons voulue. Il faut réaliser que l’on n’obtient que ce que l’on demande. C’est pourquoi on conseille aux enfants de rêver, si possible en grand, car rien n’est inatteignable. En même temps, prenez conscience qu’il faut faire attention à ce que l’on veut, puisqu’on finit toujours par l’obtenir. Ce qui signifie par exemple qu’il ne faut pas sans cesse être négatif, se lamenter sur son sort et ne pas apprécier ce que l’on a, sans cesse vouloir quelque chose de différent. Dans ce cas vous cultivez un sentiment de négativité et ce que vous voulez vraiment, sans en prendre conscience, c’est être négatif et déprimé. Que se passe-t-il alors ? Puisque c’est ce que vous voulez, c’est ce que vous obtenez : toujours plus de négativité et de pessimisme.

Il est difficile de rester optimiste en permanence, chacun peut le concevoir. Prenez simplement un instant pour observer les personnes et les objets qui vous entourent, ainsi que votre situation générale actuelle. Soyez reconnaissant pour tout ce que vous avez, que ce soit l’amour de vos amis ou les objets que vous avez pu acquérir. Il est important de faire le point de temps en temps et de se féliciter en dressant la liste de ce que vous avez réussi à avoir. Si cela vous aide, notez sur une feuille ce que vous vouliez étant enfant ou adolescent et ce que vous avez effectivement obtenu une fois adulte. Faites un état des lieux : où en êtes-vous de ce que vous aviez envie d’avoir ? La suite logique est d’établir une autre liste : quels sont vos prochains objectifs ? Est-ce qu’il me manque quelque chose ? Qu’est-ce que je veux modifier ? Qu’est-ce qui ne me rend pas heureux ? Ainsi, vous allez découvrir vos prochaines envies, vos prochains buts, ce sur quoi vous allez devoir focaliser votre volonté pour obtenir mieux, différent, pour continuer à progresser. Et ainsi, dans quelque temps, vous referez une pause pour lister tout ce que vous avez obtenu et écrire une autre liste des prochains objectifs… C’est le cycle de l’existence : être satisfait de ce que l’on a réussi à obtenir et planifier les prochains buts. Il est parfois difficile de changer, de vraiment vouloir quelque chose d’autre. Parce qu’on ne se sent plus de taille à se transformer, on a l’impression de ne plus avoir d’énergie et surtout, qu’on s’est enfermé dans des habitudes…

 

 .

Citation :

« Il est donc facile de voir clairement combien notre bonheur dépend de ce que nous sommes, de notre individualité, tandis qu’on ne tient compte le plus souvent que de ce que nous avons ou de ce que nous représentons. »

Aphorismes sur la sagesse dans la vie, Arthur Schopenhauer

 

.

Appréciez-vous ce que vous avez ?

Résultats

Loading ... Loading ...

 

.

Retour au sommaire

© Jean-Philippe Vest – Tous droits réservés – 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *